Sono un Freelance, commento e scrivo articoli su diversi temi come la sociologia , le religione , la politica , gli avvenimenti storici , culturali , ambientali , ecologici ecc...

martedì 18 giugno 2013

Mondial-2014/ Les 2 pays qualifiés au 3e tour, Et si c’était Algérie – Egypte ?

http://www.algerie360.com/sport/equipe-nationale-algerie/mondial-2014-les-2-pays-qualifies-au-3e-tour-et-si-c%e2%80%99etait-algerie-egypte/
Avec la qualification des Verts pour le match barrage des éliminatoires du Mondial brésilien, une éventuelle confrontation avec l’Egypte se profile à l’horizon. Une affiche qui pourrait éclipser les quatre autres rencontres barrages au niveau africain, voire au niveau mondial. Après l’acte I en 2009, on risque de vivre l’acte II cette année.

Cette performance a été rendue effective grâce au but de Taïder, inscrit face aux «Guêpes» du Rwanda (1-0), et le nul concédé par le Mali à Bamako contre le Bénin (2-2). Mission accomplie pour les Verts de Vahid Halilhodzic qui sont allés battre, hier, le Rwanda à Kigali sur une unique réalisation signée Saphir Taïder à la (52’) dans une rencontre qu’ils ont dominée de bout en bout.
Mieux encore, les Algériens ont réussi à se qualifier pour le dernier tour des éliminatoires du Mondial brésilien de 2014 suite au match nul concédé par le Mali à Bamako face, cette fois, au Bénin (2 à 2). Cela enlève tout suspense à la confrontation entre les Fennecs et les Aigles maliens lors de la dernière journée qui se déroulera le 6 septembre prochain. Il faut dire qu’à aucun moment, on a senti que les Rwandais allaient inquiéter une arrière-garde algérienne bien mise en place, selon un schéma reconduit pour la troisième fois par Halilhodzic, après les matchs contre le Burkina Faso en amical (2 à 0) et le Bénin (3 à 1) à Porto-Novo. Pour le match d’hier, le sélectionneur national a apporté deux changements par rapport à la dernière sortie de son équipe en incorporant d’entrée Adlène Guedioura à la place de Medhi Lacen au milieu de terrain, alors que Yacine Brahimi a été préféré à Hilal Soudani dans le secteur offensif. Avec cette configuration, les Verts sont passés très vite à l’attaque puisque dès la seconde minute de jeu, Taïder, le meilleur joueur algérien dans cette rencontre, s’élève au milieu de la défense rwandaise pour piquer une tête obligeant le gardien Jean-Claude Ndori à mettre une claquette pour sauver sa cage.
Cinq minutes après, Feghouli déboule à partir de la droite avant de piquer vers le centre et servir Slimani qui tente un tir, détourné, une fois encore, par le gardien rwandais. Le ton est donné et les coéquipiers de Brahimi multiplient les tentatives, comme ces tirs de Mostefa ou Guedioura, sans pour autant trouver la faille et prendre l’avantage dès la première mi-temps sifflée sur un score vierge par l’arbitre guinéen Yacouba Keita. En seconde période, les Verts maintiennent leur pressing et sur une touche côté droit, Slimani prolonge d’une talonnade pour Taïder venu à l’affût et qui se prend à deux reprises pour mettre le ballon dans les buts de Ndori (52’).
Les Algériens se procurent deux autres occasions par Slimani après l’heure de jeu, mais c’est Mbolhi qui est mis à rude épreuve sur une frappe (66’) qu’il détourne en corner. C’est pratiquement l’une des rares interventions du gardien des Verts puisque le reste des tentatives sera algérienne avec ce tir de Kadir lâché par le gardien rwandais (74’) dans les pieds de Feghouli et Slimani qui se gênent, ou bien ce retrait de Feghouli pour Taïder qui rate complètement le cadre à la (84’) alors qu’il était à un mètre des bois vides.
Ce sera la dernière action notable d’une partie que les hommes de Halilhodzic auraient pu gagner sur un score plus lourd.
Mais l’essentiel, ce sont les trois points et la consolidation de la première place du groupe, sans compter cette culture du succès qui commence à s’incruster dans la tête des joueurs qui sont allés chercher une deuxième victoire consécutive en déplacement.
A. S-B
Mondial 2014/ Les 2 pays qualifiés au 3e tour, Et si c’était Algérie   Egypte ?