Sono un Freelance, commento e scrivo articoli su diversi temi come la sociologia , le religione , la politica , gli avvenimenti storici , culturali , ambientali , ecologici ecc...

sabato 2 novembre 2013

Il y avait plusieurs possibilités pour bien faire valoir l'Amazighité??


Après la mort de Boumediene, au pouvoir,  il y avait plusieurs membres d'origines berbères en tant que président Chadli Bendjedid, Liamine Zeroual, l'ancien chef du gouvernement, Benflis Ali sont originaires de Batna (région Chaoui, Est d’Algérie), l'actuel Premier ministre Abdelmalek Sellal et son prédécesseur Ahmed Ouyahia, sont d’origines de la Kabylie (Est de l’Algérie et région Berbère). Des généraux tels que Mohamed Toufik médianes dit, la tête,le service de renseignement, est originaire de la petite Kabylie (région berbère de l'est de l'Algérie). Gaid Salah, vice-ministre de la Défense et le chef d'état-major, Khaled Nezzar Aussi, l'ancien chef de l'armée était natif de Batna? C'est vraiment étrange, et c'est un paradoxe que tous ces Berbères qui commandaient dans le pays sont été et sont encore d’origine berbère? ? Il n'y'avait même pas un seul homme qui pourrait s'affirmer avec sa propre identité Amazigh plutôt qu’arabe? Les opportunités passent une fois dans la vie.
En fait, les Berbères ont fait partie integrante d’une politique d'exclusion par le gouvernement central  d’Alger, au cours des années 60-70, il était interdit de s'appeler Amazigh et la raison pour laquelle certains militants de cette cause, "Amazigh": comme Idir, un chanteur berbère (kabyle),Ferhat Mehenni, lui aussi, est un chanteur, Slimane Azem, était un chanteur exilé en France dans les années 60, Mouloud Mammeri, écrivain berbère, ont tous été persécutés ou contrastés par un exil ou par une condamnation en prison. Ils ont été découverts après plusieurs sortis au découvert du Maroc à l'Egypte comme Fatima Tabaanrant, chanteuse populaire, Saghrù Band, chanteur berbère et l'icône de la jeunesse du Maroc, Mohamed Chafik, l'ancien recteur de l'Institut royal de la culture amazigh, celui-ci est-considéré comme le doyen du mouvement Amazigh au Maroc, Matoub Lounes, chanteur et idole de tous (es) les Kabyles, assassiné par les forces gouvernementales en 1998, Jean Amrouche, écrivain et journaliste(1906-1962), Dania Ben Sassi, chanteuse appartenante à la Serbie – libyenne Amazigh diaspora, à partir de 2011 elle s’est fait connaître en Libye à travers ses chants révolutionnaires. Il y'a encore beaucoup de gens qui n'ont jamais rendu publique leur identité. En bref, au lendemain de l’indépendance en 1962, le FLN parti unique, plein de tabous, avait la haute main sur les gens et surtout de marginaliser la région berbère algérienne de Kabylie, et la priver de la quasi-totalité de ses droits.En effet, les Berbères, dans une certaine période étaient considérés presque des étrangers dans leur propre pays et ceci a duré jusqu'au printemps Berbère en Avril 1980. Quand les autorités Algériennes arabes ont décidé malgré et contrairement à leurs volontés de reconnaître la culture amazighe à côté de celle de l’arabe et de la religion musulmane.
Le paradoxe est que la plupart des personnalités de l'Etat ont été ou sont encore toujours des origines berbères? ?
Dans chaque course, il y'a un virage à droite et l’autre à gauche, et pour l'instant on se contente de cette minuscule reconnaissance concédée par  notre eternel colonisateur  et que nous serions tous (es) heureux (es) de continuer et de ne jamais ceder d’un pas en arrière et aller jusqu’au bout . “Devant la mer et derrière l’ennemi”, de Tarek Ben Ziyad . Pour gagner il faudra une victoire finale afin de mettre un couvercle sur cette cause qui a duré pendant près de 14 siècles.