Sono un Freelance, commento e scrivo articoli su diversi temi come la sociologia , le religione , la politica , gli avvenimenti storici , culturali , ambientali , ecologici ecc...

lunedì 13 gennaio 2014

Célébration de Yennayer 2964, THIBESSBEST, En l’honneur des ancêtres

Selon Algérie 360.com,
Le couscous, le plat préféré par excellence pour Yennayer
La Maison de la culture Mohamed Chebouki de Tébessa, abritera un important événement historique cher à tous les Algériens.
Yennayer 2964 arrive. Cher à tous les Algériens et Algériennes où qu’il soient dans le monde, le peuple amazigh connaît un renouveau puisqu’il continue de renaître de ses cendres, malgré toutes les pressions et dictatures qui rejettent la vérité historique millénaire.
Programmé du 10 au 13 janvier à Tébessa à l’extrême est du pays, «Thibessbest» en langue amazighe, accueillera un important événement qui sort de l’ordinaire.
Sortant de la Kabylie vers les wilayas des quatre coins du pays, chaque année comme à son accoutumée, le Haut Commissariat à l’amazighité (HCA) a concocté un riche programme qui devra donner un sens à l’histoire de Tébessa.
Cette ville n’est pas forcément dans une région qui fait sienne la contrebande à l’instar des wilayas de l’Ouest telles que Tlemcen qui connaît le phénomène.
Tébessa, c’est aussi, des citoyens qui tiennent énormément à leur histoire, unité et identité originelle, dans toute sa dimension surtout dans les moments difficiles, tout en respectant les différences des peuples. Les portes de l’année 2964, typiquement amazighe, dans toute sa composante, le roi numide Crachina donna une véritable leçon de courage et de lutte pour la dignité et la liberté des peuples africains et de l’Afrique du Nord en particulier. La manifestation verra l’organisation de plusieurs rencontres culturelles: des conférences, des ateliers d’initiation à la lecture et l’écriture amazighes, des projections de films et des représentations théâtrales.
Le programme proposé par le HCA est très riche et certaines activités sont d’une grande originalité, ce qui enchantera le public de Tébessa. Le passage obligatoire à la nouvelle année se veut être une journée qui augure, suivant la culture ancestrale des Amazighs, le labeur et la prospérité.
De grands artistes qui viendront de plusieurs régions du pays telles que Timimoune, Ghardaïa, seront au rendez-vous. A l’image du défunt Mohamed Medjahed (Momo), chroniqueur et spécialiste en art culinaire (à titre posthume), Abdenacer Guedjiba, chercheur en linguistique amazighe, variante chaouie, Dida Badi, chercheur en anthropologie, spécialisé dans le monde touareg, Aïssa Brahimi, chanteur-compositeur et pionnier de la chanson moderne chaouie, ainsi que d’autres artistes du domaine qui projetteront leurs films et 4e art qui donneront certainement du punch aux nombreux fans et adeptes des valeurs artistiques et culturelles de toute l’Algérie.
Yennayer 2964 s’inscrit comme un coup de projecteur sur les Nememchas, fraction de la grande confédération amazighe des Zénètes et des Houaras, qui habitent aujourd’hui les régions de Tébessa et autres régions chaouies à explorer absolument. Bonne année 2964 aux Algériens.
Célébration de Yennayer 2964, THIBESSBEST, En l’honneur des ancêtres