Sono un Freelance, commento e scrivo articoli su diversi temi come la sociologia , le religione , la politica , gli avvenimenti storici , culturali , ambientali , ecologici ecc...

martedì 15 aprile 2014

1 009 000 Électeurs algériens installés à l’étranger appelés aux urnes: Engouement et fierté d’accomplir un devoir en ce premier jour de scrut


Selon "Tribune",
Dès l’ouverture, hier, à 8 heures du matin des 398 bureaux de vote, dans le cadre de l’élection présidentielle du 17 avril, destinés à la communauté nationale à l’étranger, conformément à la loi organique relative au régime électoral de 2012, les Algériens ont afflué plus ou moins en masse pour accomplir leur devoir et droit électoral. Il est à noter que les bureaux sont ouverts jusqu’à jeudi prochain, date du scrutin présidentiel en Algérie. La France, qui compte la plus grande densité d’électeurs, a connu une forte affluence dans les différents bureaux de vote. Un constat d’affluence massive relayé par les nombreux correspondants dans les bureaux de vote, ainsi que par les images diffusées par l’Entv, qui a consacré à cette occasion toutes ses émissions de la journée d’hier au suivi du scrutin avec de nombreux plateaux en direct ainsi qu’en donnant la parole aux votants.
Qu’ils soient jeunes, vieux, femmes ou hommes, tous les électeurs exprimaient leur joie et leur fierté d’accomplir leur devoir de citoyen pour participer d’une manière active au devenir de leur pays d’origine.
La même phrase revenait dans toutes les bouches : «Oui, je suis fière de voter pour mon pays. Voter c’est accomplir mon devoir envers mon pays, pour que les choses s’améliorent.» En France dans les différents bureaux installés à Toulouse, à Nantes, à Paris, à Lille et à Lyon, le même constat est fait par les représentants consulaires : une affluence de dizaines de personnes dès la première heure de vote et des salles bondées. Ainsi, le personnel en charge du bureau de vote au niveau du consulat de Toulouse a déclaré «ne pas être étonné par cet engouement», expliquant que «durant la plupart des consultations électorales les votants affluent en nombre important dès l’entame du scrutin». La plupart des observateurs soulignent également le fait que ce premier jour de vote, coïncidant avec la journée de samedi, étant un jour de week-end, cela a encouragé les Algériens établis à l’étranger d’accomplir leur devoir électoral. 
Le constat est vu également, à travers les nombreuses images diffusées et les observations des correspondants, que le vote se fait souvent en famille comme une transmission filiale d’appartenance à la patrie. La plupart des électeurs avaient le sourire et montraient fièrement la carte électorale, comme un lien infaillible avec la nation, malgré le fait d’être éloignés de plusieurs milliers de kilomètres de la mère patrie. Il a également été constaté une forte mobilisation des femmes et des jeunes contrastant avec l’image de vieux retraités nostalgiques du pays d’origine.
Par ailleurs, les nombreux électeurs ont tous exprimé la volonté d’une réelle prise en charge des préoccupations de la communauté algérienne installée à l’étranger à l’instar de la facilitation des opportunités d’investissement économique en Algérie, d’intensification des échanges dans le domaine universitaire et de la recherche ainsi qu’une meilleure prise en charge administrative. Les même échos sont relayés des différentes représentations consulaires, que cela soit au Maroc, en Tunisie, au Canada, en Égypte, en 
Jordanie, aux Émirats arabes unis et même en Syrie où des mesures spéciales ont été prises afin que les Algériens établis en Syrie puissent accomplir leur devoir électoral.  Pour rappel, six candidats sont en lice pour ce rendez-vous électoral. Il s’agit du président sortant, Abdelaziz Bouteflika, qui brigue un quatrième mandat, de l’ancien chef du gouvernement, Ali Benflis, qui se présente pour la seconde fois après celle de 2004, de la secrétaire générale du Parti des travailleurs, Louisa Hanoune, et du président du parti Ahd 54, Ali Fawzi Rebaïne, qui se sont déjà portés candidats en 2004 et 2009, ainsi que de Moussa Touati, candidat en 2009 et Abdelaziz Belaïd, président du Front El Moustakbal, qui se présente pour la première fois.
S. B.
Le vote de la communauté algérienne en chiffres
Les électeurs représentant la communauté algérienne établie à l’étranger sont au nombre de 1 009 285 soit près de 5% de l’électorat à l’échelle nationale, selon les chiffres communiqués samedi par le ministère des Affaires étrangères. Voici la répartition par zone géographique. 
France (Nord) : 498 208 électeurs (19,36%) 
France (Sud) : 317 494 électeurs (31,45%) 
Maghreb, Machrek-Afrique-Asie-Océanie : 
63 925 électeurs (6,34%) 
Amérique-Reste de l’Europe : 129 658 électeurs (12,58 %) 
L’électorat à l’étranger est passé de 928 403 électeurs lors du scrutin de 2009 à 1 009 285 électeurs en 2014. 
Le nombre des bureaux de vote ouverts à l’étranger est de 398, dont 52,27% en France. 
Les 47,73% restants sont ouverts dans les autres régions du monde.
1 009 000 Électeurs algériens installés à l’étranger appelés aux urnes: Engouement et fierté d’accomplir un devoir en ce premier jour de scrut