Sono un Freelance, commento e scrivo articoli su diversi temi come la sociologia , le religione , la politica , gli avvenimenti storici , culturali , ambientali , ecologici ecc...

lunedì 9 novembre 2015

Avec plus de prérogatives que le DRS : le DCSA promu au rang d’« arme »

Amari.jpgla Direction centrale de la sécurité de l’armée (DCSA), retirée voici deux ans au Département du renseignement et de la sécurité (DRS) et rattachée à l’état-major, est promu par e ministère de la Défense nationale au rang d’« arme » au même titre que la Gendarmerie nationale et la garde républicaine.
Selon Echorouk citant une source bien informée que la DCSA, placée sous l’autorité de l’état-major depuis 2013, est promue il y a quelques jours au rang d’« arme » ce qui lui permet un statut d’autonomie dans l’accomplissement de ses missions et la gestion de son budget.
Selon la même source, le rang d’« arme » est le plus haut grade au sein des structures de l’Armée nationale populaire (ANP), à l’image de la GN et la garde républicaine qui accomplissement leurs missions de manière autonome et sont considérées comme institutions constitutionnelles leur permettant d’exercer en dehors de l’institution militaire et avec d’autres départements, à l’instar des ministères de l’Intérieur et de la Justice.
D’après toujours la même source, la promotion est motivée par les prérogatives dont elle jouit après être retirée au DRS, dont les enquêtes sur l’accréditation des journalistes étrangers, la surveillance des activités politiques ainsi que la lutte antiterroriste.
La désormais « arme de la sécurité de l’armée » se dotera à partir de 2016, selon notre source, d’un nombre d’écoles militaires dans le but d’assurer de formations spécialisées au profit des agents et des cadres de la structure de manière indépendante.
This posting includes an audio/video/photo media file: Download Now