Sono un Freelance, commento e scrivo articoli su diversi temi come la sociologia , le religione , la politica , gli avvenimenti storici , culturali , ambientali , ecologici ecc...

martedì 3 novembre 2015

Idir refuse de chanter en Algérie sans l’officialisation de Tamazight

Fotografia di Idir (ⵉⴷⵉⵔ)

Idir

Le chanteur Kabyle Idir refuse toujours de se produire en Algérie tant que la langue Tamazight n’est pas officialisée dans la constitution aux cotés de l’arabe. Ce refus a été réitéré, dimanche soir, sur les ondes de la radio locale de Tizi Ouzou au cours d’une émission diffusée en direct.
Il a expliqué à l’animateur de l’émission Arezki Azouz ainsi qu’aux journalistes présents sur le plateau que l’officialisation de la langue Tamazight est un principe auquel il reste attaché depuis les années 1970 période à laquelle remontent ses derniers spectacles en Algérie.
L’identité amazighe ne sera reconnue, selon Idir, dans toute sa dimension qu’une fois Tamazight est décrétée comme langue officielle.
Le chanteur Idir n’a pas manqué de citer le pays voisin, le Maroc, comme exemple à méditer pour avoir intégré dans sa constitution l’officialisation de la langue Tamazight.
Au cours de la même émission, diffusée par radio Tizi Ouzou en guise de célébration de son 4e anniversaire,   le chanteur Kabyle a annoncé la sortie d’un nouvel album pour le 20 avril 2016.
Dans son nouveau produit en préparation, Idir a révélé que le chanteur français d’origine arménienne, Charles Aznavour va interpréter son tube « la bohème » en Kabyle ainsi que la participation dans ce nouvel album de plusieurs autres chanteurs étrangers notamment l’irlandaise Sinéad-Marie-Bernadette O’Connor et les Français Maxime le Forestier, Patrick Bruel et Bernard Lavilliers.