Sono un Freelance, commento e scrivo articoli su diversi temi come la sociologia , le religione , la politica , gli avvenimenti storici , culturali , ambientali , ecologici ecc...

martedì 3 novembre 2015

Le développement de l’approche économique dans la création de projets culturels, un objectif de l’ANSEJ




Le développement de l’approche économique dans la création de projets culturels, un objectif de l’ANSEJ

Développer l’approche économique auprès des jeunes dans la création des projets liés au domaine de la culture figure parmi les objectifs de l’Agence nationale de soutien à l’emploi des jeunes (ANSEJ), a indiqué lundi à Constantine son directeur général, Mourad Zemali.
Des fiches techniques pour « 26 activités liées au domaine culturel ont été validées par les services à compétences dans le cadre de la convention signée entre le ministère de Travail, de l’emploi et de la sécurité sociale et l’ANSEJ, a précisé à l’APS M. Zemali, en marge de l’ouverture d’un salon national de la micro entreprise intervenant dans le domaine culturel.
Il a expliqué que « des codes commerciaux ont été attribués à ces activités au niveau des services du registre de commerce » pour faciliter aux jeunes « la création d’un projet culturel rentable ».
Le responsable de l’Ansej a précisé que l’opération de « recensement » des projets culturels que l’ANSEJ pourrait financer « se poursuit » pour cibler toutes les idées de projets culturels.
Affirmant que l’ANSEJ demeure « un dispositif au service du développement local », il a signalé que de jeunes universitaires et diplômés des établissements de formation professionnelle sont ciblés par des campagnes de sensibilisation « autour d’idées émergentes, telles que la communication ou la production audiovisuelle ou artistique ».
Il a également ajouté qu’un accompagnement « personnalisé » des jeunes porteurs de projets est assuré, dans ce contexte, par l’ANSEJ, soulignant le rôle « leader » de la wilaya de Constantine dans l’encouragement à la création des projets culturels financés par l’ANSEJ.
Sous le slogan « la micro-entreprise, moyen de développement et de relance culturelle », le salon national de la micro-entreprise intervenant dans le domaine culturel organisé par l’ANSEJ sous l’égide des ministères de Travail, de l’emploi et de la sécurité sociale et de la Culture, réunit 60 exposants spécialisés dans les métiers et les activités culturelles dont 16 exposants de Constantine.
Offrant l’opportunité de rencontre et d’échange entre les jeunes bénéficiaires des dispositifs publics d’appui à la création d’activités, le salon connait un engouement dès l’ouverture. Des apprenants des centres de la formation professionnelle, tout comme des étudiants de l’école des Beaux arts de Constantine constituent ses premiers visiteurs.
Le salon national de la micro-entreprise intervenant dans le domaine culturel qui se poursuivra jusqu’au 7 novembre en cours, prévoit également des conférences et des tables rondes thématiques devant aborder, entre autres, l’entreprenariat, l’investissement et la professionnalisation de l’offre de la formation universitaire.
Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source