Sono un Freelance, commento e scrivo articoli su diversi temi come la sociologia , le religione , la politica , gli avvenimenti storici , culturali , ambientali , ecologici ecc...

lunedì 9 novembre 2015

Ligue des champions – Finale (retour) : TP Mazembe 2 – 0 USM Alger, le TP trop puissant

Le miracle n’a pas eu lieu. L’USM Alger n’a pas réussi à remporter sa première Ligue des champions d’Afrique. elle s’est inclinée, de nouveau,  face au TP Mazembe (2-0) en match retour de la plus prestigieuse des compétitions continentales, disputé, ce dimanche, au stade de Lubumbashi (Congo).
Condamnés à sortir le grand pour espérer remporter leur premier sacre africain, les joueurs de l’USM Alger ont échoué dans leur mission, presque impossible, et sortent, toutefois, la tête haute de cette finale historique de la Ligue des champions.
Durant la première mi-temps, aucune des deux formations n’a réussi à prendre l’avantage. Plus entreprenants en attaque, les Congolais se sont montrés les plus dangereux, mais, trop approximatifs devant les bois du gardien Mansouri.
De son coté,  l’USMA essayé d’évoluer par des contres avec Aoudia comme seul joueur en point. Néanmoins, le placement top bas des Usmistes sur le terrain a joué en leur défaveur et n’ont pas trouvé les solutions pour aller inquiéter le gardien du TPM, Robert Kidiaba.
Hormis le tir de Andria (18’) et le coup franc de Benmoussa (19’), les Rouge et Noir, bien que meilleurs par rapport au match aller, n’ont pas réussi à se procurer de véritable occasion franche d’ouvrir la marque.
En seconde période, les Corbeaux ont réussi peu à peu à imprimer leur rythme dans le match, surtout après les changements opérés par le coach du TPM, Patrice Carteron. Transformé, le TPM est passé à la vitesse supérieure dès l’heure de jeu avec une première alerte à la 62e, suite à la frappe de Traoré.
73e minute, le tournant du match
Le tournant du match est survenu à la 73e minute après le pénalty sifflé en faveur des Congolais suite à faute de Chafai dans la surface de vérité. Sans trembler, Samatta a transformé la sentence avec succès et permet à son équipe de prendre l’avantage et par la même occasion se rapprocher encore plus du sacre.
La réponse des protégés de Miloud Hamdi fut trop timide pour alarmer l’arrière garde du TPM. Mieux encore, les Noir et Blanc, sur un contre meurtrier dans les ultimes secondes, doubleront la marque par l’entremise de Assalé (90+4’).
Une victoire synonyme d’un cinquième titre de champion pour le TPM après 1967, 1968, 2009 et 2010.
Une premier et beaucoup de regrets
Il est vrai que l’USM Alger est parvenue à atteindre ce dernier palier de la compétition pour la première fois de son histoire. Néanmoins, les gars de Soustara peuvent nourrir beaucoup de regrets quant à l’issue finale de cette confrontation.
Le match perdu au stade Omar Hamadi restera dans les mémoires, mais aussi, en travers de la gorge de beaucoup de supporters qui n’ont pas reconnu leur équipe totalement transparente.
… à la prochaine
Maintenant, l’USM Alger va pouvoir tourner la page de la Ligue des champions. Zemmamouche et consœur vont retrouver la compétition nationale et fixer toute leur attention sur le championnat national de Ligue 1 où ils occupent la première place du classement avec 22 points et deux matchs retards.
Un titre de champion, ou de vice champion, offrira à l’USM Alger la possibilité de disputer une nouvelle fois cette prestigieuse compétition, et pourquoi pas, faire mieux que lors de cette édition. Donc salut et à la prochaine.

Cliquez ici
pour lire l'article depuis sa source