Sono un Freelance, commento e scrivo articoli su diversi temi come la sociologia , le religione , la politica , gli avvenimenti storici , culturali , ambientali , ecologici ecc...

domenica 20 dicembre 2015

Le défi aujourd’hui est de surmonter la crise et bâtir une économie « forte et diversifiée »

sellal-elmaltais.jpgLe Premier ministre Abdelmalek Sellal a indiqué, samedi à Sétif, que le défi qui se présente aujourd’hui à l’Algérie est de surmonter la crise en bâtissant une économie « forte et diversifiée » au risque de « subir les bouleversements » que vit l’économie mondiale dans son ensemble.
« Le défi aujourd’hui est de surmonter la crise, bâtir une économie diversifiée, forte et juste. Nous n’avons pas d’autre choix : changer et se réformer ou subir et se soumettre », a indiqué M. Sellal dans une déclaration à l’APS en marge de sa visite de travail dans la wilaya de Sétif.
« On ne peut pas rester en marge, ni ignorer les bouleversements et les transformations que connaît l’économie mondiale. Nous sommes condamnés à s’adapter à la tendance mondiale ou en subir les affres et les conséquences », a souligné le Premier ministre.
« Nous avons décidé de nous réformer et d’avancer, au lieu de rester dans l’immobilisme et à dilapider nos ressources pour recourir, par la suite, à l’endettement du Fonds monétaire international (FMI) », a-t-il expliqué.
Le Premier ministre a estimé, dans ce sens, que « la réorientation de l’économie nationale est une nécessité et une exigence imposée par la conjoncture économique internationale ».
« Nous sommes condamnés à engager rapidement des réformes profondes pour mettre les jalons d’une économie compétitive et diversifiée, capable de sortir le pays de la dépendance aux hydrocarbures », a-t-il soutenu.
Pour M. Sellal, « les mesures prises depuis la chute des prix du pétrole visent à protéger l’économie nationale et à lui donner un nouveau souffle, tout en préservant les acquis sociaux des citoyens ».
Il a relevé, à ce propos, que « l’égalité est un moteur de la compétitivité », estimant que l’enjeu est de faire de l’Algérie un « pays émergent durant les deux prochaines années ».
M. Sellal a soutenu qu’il s’agit d' »un objectif et d’un challenge qu’on doit réussir ensemble : gouvernement, acteurs économiques et citoyens ».
« C’est une exigence conjoncturelle et un devoir patriotique », a-t-il soutenu, ajoutant que les citoyens demeurent « la préoccupation première et essentielle des pouvoirs publics ».
« Nous sommes au service des citoyens. C’est un devoir et une mission », a conclu le Premier ministre, appelant les Algériens à « défendre l’unité et la souveraineté du pays ainsi que les valeurs du travail ».
This posting includes an audio/video/photo media file: Download Now