Sono un Freelance, commento e scrivo articoli su diversi temi come la sociologia , le religione , la politica , gli avvenimenti storici , culturali , ambientali , ecologici ecc...

martedì 19 gennaio 2016

Le baril de Brent chute brièvement sous les 28 dollars en Asie lundi

petrole_853647_679x417.jpgLe Brent, référence européenne du brut, pour livraison en mars a chuté brièvement lundi à 27,67 dollars en Asie avant de remonter au-dessus de 28 dollars.
Vers 01H45 GMT, le Brent se négociait dans les échanges électroniques en Asie 43 cents en dessous de son cours de clôture de vendredi, à 28,51 dollars.
Le baril de « light sweet crude » (WTI) pour livraison en février cédait lui 35 cents, à 29,07 dollars.La dernière clôture du Brent sous les 28 dollars remonte à novembre 2003.
« Cette baisse est due à la levée des sanctions occidentales vis-à-vis de l’Iran. Le retour des exportations de brut iraniennes signifie que la situation de surabondance de l’offre va s’aggraver », a déclaré l’analyste Daniel Ang.
En application de l’accord historique conclu en juillet entre Téhéran et les grandes puissances, l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) a certifié samedi que l’Iran avait respecté ses obligations visant à garantir la nature strictement pacifique de son programme nucléaire.
Cette attestation a entraîné la levée des sanctions économiques et  financières de l’UE, des Etats-Unis et de l’ONU avec effet immédiat.
« L’Iran a d’importants stocks de pétrole en ce moment et est en position de vendre s’il le souhaite, ce qui augmentera nettement l’offre », a expliqué, pour sa part, l’analyste Ric Spooner, soulignant que ce pays « doit trouver des acheteurs, ce qui sera une des questions clés ».
« La première priorité de l’Iran sera de retrouver sa clientèle et sa part de marché. Les Iraniens vont vouloir proposer des offres attractives pour leurs clients », a-t-il poursuivi.
Le cours du baril de « light sweet crude » (WTI) pour livraison en février avait perdu vendredi 1,78 dollar à 29,42 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), soit son plus bas niveau de clôture depuis novembre 2003.
A Londres, le prix du baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars a chuté de 2,09 dollars, à 28,94 dollars, sur l’Intercontinental Exchange (ICE), finissant comme lors des deux précédentes séances sous le niveau du pétrole new-yorkais et s’établissant au plus bas depuis février 2004.
This posting includes an audio/video/photo media file: Download Now