Sono un Freelance, commento e scrivo articoli su diversi temi come la sociologia , le religione , la politica , gli avvenimenti storici , culturali , ambientali , ecologici ecc...

venerdì 18 dicembre 2015

Toutes les dispositions prises pour régler le problème du passeport biométriques de la communauté nationale à l’étranger

passeport-biometrique-algerien-timbre.jpgLe ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Noureddine Bedoui, a affirmé mercredi à Paris que toutes les mesures et dispositions seront prises pour régler les problèmes liées au passeport biométrique de la communauté algérienne à l’étranger.
‘‘Nous portons une grande attention à notre communauté nationale en France, ce qui nous a amenés à prendre des mesures pour l’amélioration de la prise en charge des aspects liés aux documents de voyage, notamment le passeport biométrique’‘, a déclaré à la presse le ministre à l’issue de sa visite au consulat de Bobigny, au deuxième jour de sa visite de travail en France.
Il a promis que toutes les mesures et dispositions seront prises pour régler les ‘‘imperfections’‘ liés au traitement et à la délivrance du passeport biométrique.
‘‘Ce que je peux vous assurer, c’est que nous avons pris des décisions et, sur la base de nos constatations d’aujourd’hui à Bobigny. Nous allons prendre toutes les dispositions et toutes les mesures afin d’améliorer le processus et de régler définitivement cette situation liée au passeport biométrique’‘, a-t-il dit après avoir écouté les préoccupations des citoyens et visité les services du consulat, en compagnie des cadres de son département ministériel et de l’ambassadeur d’Algérie en France, Amar Bendjama.
Le ministre a tenu à rappeler, dans ce contexte, qu’un effort ‘‘extraordinaire’‘ a été fait depuis le lancement de l’opération et pour ce qu’il reste, ‘‘il nous faudra prendre des mesures exceptionnelles pour pallier aux insuffisances’‘, a-t-il ajouté, exprimant son mécontentement lorsqu’il a été informé que les rendez-vous pour l’enrôlement des dossiers prenait un mois ou plus.
‘‘C’est inacceptable’‘, a-t-il dit, instruisant par ailleurs les services consulaires à informer les citoyens pas SMS pour venir récupérer leur document de voyage disponible. A signaler qu’environ 150.000 passeports n’ont pas été récupérés.
En ce qui concerne les problèmes ‘‘délicats’‘, notamment ceux liés à la kafala des enfants, le ministre a indiqué que la prochaine semaine, une instruction va être donnée pour ‘‘alléger la procédure’‘. Pour la question des photos qui ne répondent pas aux normes biométriques, pour lesquelles les dossiers des demandeurs sont rejetés, Noureddine Bedoui a expliqué que des instructions ont été données pour que la responsabilité relève ‘‘directement’‘ du consul, ‘‘qui est le prolongement de l’Etat sur son territoire de compétence’‘, en vue de donner son visa pour de l’établissement du passeport.
Au sujet du retard accusé dans l’enrôlement des dossiers de passeport, il a indiqué, à propos de la demande de renforcement des consulats en moyens humains, qu’il va évoquer à Alger cette question pour une ‘‘autorisation exceptionnelle’‘ de recrutement du personnel vacataire.
Il a précisé, en outre, qu’au niveau du centre national des passeports biométriques à el-Hamiz (Alger), une chaîne de production ‘‘exclusivement’‘ dédiée à la communauté algérienne à l’étranger est à pied d’oeuvre pour réaliser la confection des passeports dans un délai n’excédant pas les 48 heures.
Toujours dans le même souci de rattraper le retard, le ministre a indiqué qu’il va discuter avec le ministre des Affaires étrangères la question du transport (acheminement) des passeports vers la France afin de ‘‘mettre sur pied de nouveaux mécanismes pour pouvoir les envoyer le plus rapidement possible dans un délai de 24 heures’‘.
‘‘Je souligne cette attention que nous portons à notre communauté nationale à l’étranger et nous mettrons en place tous les moyens matériels, humains pour régler ces problèmes’‘, a-t-il affirmé. Il a souligné que les institutions du pays, notamment l’Intérieur, les Affaires étrangères et les Transports, ‘‘doivent conjuguer leurs efforts pour améliorer cette situation, en allégeant les procédures au profit des citoyens résidant à l’étranger, et humaniser davantage l’administration’‘.
‘‘Nous avons cette bataille que nous menons en Algérie, au niveau du ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales, qui a un seul objectif : rapprocher, décentraliser au maximum et prendre en charge les préoccupations de nos concitoyens’‘, a-t-il soutenu, ajoutant qu’il reste ‘‘très confiant’‘ pour l’avenir du service public en Algérie et au niveau des postes consulaires.
A la fin de sa visite au consulat, il a présidé une séance de travail, au siège de l’ambassade d’Algérie en France, avec les chefs de poste consulaire dans ce pays.
Sur le plan bilatéral, le ministre a eu des entretiens, en fin d’après-midi, avec la secrétaire d’Etat à la Réforme de l’Etat et à la Simplification auprès du Premier ministre, Clotilde Valter, et, avant d’achever sa visite en France, avec le ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, Patrick Kanner.
This posting includes an audio/video/photo media file: Download Now