Sono un Freelance, commento e scrivo articoli su diversi temi come la sociologia , le religione , la politica , gli avvenimenti storici , culturali , ambientali , ecologici ecc...

lunedì 26 maggio 2014

Élections européennes - Manuel Valls : "Il faut de nouvelles baisses d'impôt"

Par Slimane Melab
Il n'y'a pas de fumée sans feu et vice versa. Le changement était aux aguets, bien que Mr Valls et compagnie se préparent pour réhabiliter un système d'une politique sur le chemin de la défaillance totale, de l'autre côté, des français désorientés et déséquilibrer dans tous les sens qui se chérchent un refuge, une issue qui les aurait portée au renouvellement, au changement social et économique. Malheureusement l'orientation politique ne compte guère si cette dernière est dépourvue de réformes basilaires qui pourront garantir une sécurité à tout le système social. Des prix flamboyants qui ne cessent d'augmenter et de se multiplier et paradoxalement au salaire de l'ouvrier qui est résté stagnant et invariable. Le peuple français n'a pas choisi le FN de Marine Le Pen, au contraire, il a bien choisi la nouveauté, les promesses de la présidente et les rêves de tous (es)  les citoyens (es).
Acctuellement en Europe, il suffit d'inventer un parti qui exclut les immigrés, on le soutient soudainement.
Les messeurs français qui s'opposent contre les immigrés ont bien la mémoire trés courte car il fallait aussi pensé que si la France perde les pays (Provinces d'outre mer), que sera-t-il de notre pays???
Le parti conservateur n'est plus de mode, le plus grand pays et plus puissant du monde entier est l'Amérique (USA), qui se compose de toutes les races du monde entier, donc le mixage a bien produit des résultats trés positifs et éfficaces. Il faut détruire ces barrières politiques médiévales qui ne portent nulle part mais qu'à la regression de tout le systhème.
Après la déroute du PS aux élections européennes, Manuel Valls défend la politique du gouvernement.
Après la déroute du PS aux élections européennes, Manuel Valls défend la politique du gouvernement. © Philippe Huguen / AFP